Une résidence étudiante à 50 000 euros, un bon plan?

Accueil
Actus
Une résidence étudiante à 50 000 euros, un bon plan?

D’après le département statistique du Ministère de l’Education Nationale, le nombre d’étudiants en France ne cesse de progresser et atteint aujourd’hui environ 2,4 millions d’individus.

Le marché du logement étudiant : constat alarmant

bon-plan-intD’après le département statistique du Ministère de l’Education Nationale, le nombre d’étudiants en France ne cesse de progresser et atteint aujourd’hui environ 2,4 millions d’individus.
Et si tout le territoire est concerné, on notera toutefois que certaines régions attirent une part importante de cette population : un quart d’entre eux sont en Ile-de-France tandis qu’un autre quart est réparti entre les académies de Lyon, Toulouse, Nantes et Lille.
Enfin, la Province et les plus petites académies ne sont pas en reste, nombre d’entre elles affichant une belle progression de leurs effectifs étudiants : +3,5% d’une rentrée à l’autre pour Clermont-Ferrand, +3% pour Orléans-Tours, Rennes ou Dijon

Ajoutons à cela que plus de 60% des étudiants sont amenés à quitter le domicile familial pour poursuivre leur cursus et qu’on compte moins de 200 000 chambres en cités universitaires actuellement.

On a donc une population étudiante en progression constante et une pénurie de logements adaptés forte, qui pousse même certains jeunes à revoir leur «plan de carrière» (changement de filière, arrêt d’études…).

Pourquoi investir en résidence étudiante ?

Face à ce constat, l’investissement en résidence étudiante prend alors tout son sens. Si l’on prend en compte tous les avantages d’un point de vue fiscal (statut LMNP ou Censi-Bouvard) ainsi que la sécurité en terme de gestion et de perception des loyers (le gestionnaire de la résidence est votre locataire et vous règle directement les loyers), on a donc le bien «idéal» pour réaliser une opération patrimoniale réussie.

Toute la difficulté va être de bien sélectionner le gestionnaire et l’emplacement géographique. Un élément déterminant qui peut «forcer» ou au contraire «étendre» le  choix final, c’est bien entendu le budget…

Quel budget pour investir en résidence étudiante ?

Avec un budget de 100 000 € HT, il est clair que le champ des possibilités est relativement large. En revanche, si l’on divise ce budget initial de moitié, peu d’offres vont demeurer. A 50 000 € HT, il faut bien entendu oublier les zones telles que la région parisienne, Toulouse, Lyon ou Bordeaux. Néanmoins, d’autres secteurs peuvent être très porteurs comme nous l’avons dit plus haut et cibler des villes comme Reims, Dijon, Orléans ou Clermont-Ferrand où le foncier est moins cher devrait vous donner plus de chances de trouver chaussure à votre pied.

Enfin, plutôt que de prospecter du côté de villes d’importance vraiment moindre où la présence d’un bassin étudiant solide n’est pas forcément avéré, notez qu’une autre solution existe également : le marché secondaire en visant des studettes étudiantes d’occasion où les propositions autour de 50 000 € peuvent aussi exister.

Il n'y a pas de commentaire, mais vous pouvez être le premier



Laisser un commentaire



Contactez-nous

   Obtenir plus d'informations
Investir dans une résidence
Vendre dans une résidence
Archives

Recherche