Rentrée 2013 : la pénurie de logements étudiants a encore frappé

Accueil
Actus
Rentrée 2013 : la pénurie de logements étudiants a encore frappé

Il est toujours aussi difficile en France pour les étudiants de trouver un logement et cela dure depuis plus de 30 ans maintenant.

La rentrée universitaire de septembre 2013 n’a pas dérogé à la règle et la galère des étudiants s’est encore une fois confirmée. Ce n’est pas moins d’un million d’étudiants qui se sont trouvés en difficulté pour trouver un logement digne de ce nom (pénurie en cité universitaire, prix exorbitant, résidences privées remplies…).

House projectEn effet il n’y a actuellement que 165 000 places en cités universitaires et seulement 315 000 places en résidences privées. Les statistiques sont formelles et ce sont près d’un million et demi d’étudiants qui cherchent des solutions auprès des agences immobilières.

Pour répondre à ce problème, le gouvernement actuel a prévu de construire 40 000 logements étudiants durant le quinquennat (soit 8 000 par an) mais cela ne suffira pas pour endiguer le phénomène. En effet, les résidences publiques sont souvent inaccessibles  pour la majorité des étudiants. Des critères critères sociaux et d’éloignement doivent être remplis et les dossiers bouclés fin avril pour la rentrée suivante ! Aujourd’hui, seulement 8% des étudiants trouvent des chambres disponibles en cité universitaire.

Parmi les nouvelles solutions envisagées, en plus des logements à faible coût du domaine public, l’accès au logement privé des étudiants est au coeur des discussions.

En outre, pour favoriser l’accessibilité des étudiants aux logements privés, un système de caution solidaire de l’Etat est à l’étude. L’objectif est de «proposer rapidement une caution solvable aux étudiants qui, en raison de leur situation familiale ou personnelle, ne peuvent en fournir lors de leur recherche, et ainsi présenter une garantie de loyer pour une année universitaire complète, soit dix mois».

Le logement privé étudiant a donc de beaux jours devant lui puisque le désengagement de l’Etat implique un renforcement du secteur privé qui lui permettra de combler le manque et d’offrir des résidences de qualités aux étudiants. Ces résidences offrent une solution intermédiaire entre les résidences universitaires et les résidences plus à caractère hôtelier. Les chambres sont meublés et adaptées aux besoins des étudiants (wifi, studio ou 2 pièces, flexibilité des durées de location,…). Les résidences offrent des services de qualités tels que restauration, laverie, local à vélo, salle de sport, etc. Les résidences de services pour étudiants fleurissent un peu partout en France dans les villes étudiantes en centre-ville ou en proche banlieue mais leur offre est encore insuffisante.

Il n'y a pas de commentaire, mais vous pouvez être le premier



Laisser un commentaire



Contactez-nous

   Obtenir plus d'informations
Investir dans une résidence
Vendre dans une résidence
Archives

Recherche