Quand l’État décide de se porter caution des étudiants pour accéder au logement

Accueil
Actus
Quand l'État décide de se porter caution des étudiants pour accéder au logement

Encore au stade expérimental cette mesure devrait permettre d’ouvrir le logement étudiant aux plus démunis d’entre eux.

Depuis septembre 2013, l’Etat expérimente la mise en place d’une caution locative étudiante. En effet près de 2 000 étudiants vont être aidés afin de faciliter la recherche d’appartements (la garantie peut également être avancée par l’Etat si besoin). 

Des critères sociaux doivent être remplis pour être éligible au dispositif. Il faut par exemple être issu de famille monoparentale en situation isolée, étudiant sans garant ou bien étranger. Ce dispositif dénommé CLE (caution locative étudiante) a été présenté fin août par le Ministère de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur. Encore au stade expérimental pour cette année scolaire, il devrait être généralisé en septembre 2014 pour concerner pas moins de 20.000 étudiants.

« Cette mesure se mettra en place de façon expérimentale dès cette rentrée 2013 pour environ 1.500 à 2.000 étudiants et sera généralisée en 2014, au printemps, pour toucher 14.000 à 20.000 étudiants en régime de croisière » d’après la ministre Geneviève Fioraso.

 CLE - récapitulatifLe dispositif est parti du constat que de nombreux étudiants peinent à trouver des garants afin de pouvoir louer un appartement. La contrepartie est simple, l’étudiant devra reverser une cotisation mensuelle égale à 1,5% du loyer à payer. Le souci de l’impayé est donc contrôlé via ce dispositif. « Ce système a fait ses preuves. Nous avons cinq ans de retour d’expérience (en Aquitaine) : en général, cela se passe bien, les bénéficiaires sont responsables » selon le ministère.

Ce système est également positif pour le propriétaire du logement car il est assimilable à une assurance de couverture de 10 mois contre les loyers impayés et c’est une caution étatique contre le risque de carence locative.

Pour pouvoir y souscrire, rien de plus simple : il suffira de faire sa demande auprès du CROUS  (centre régional des œuvres universitaires et sociales) qui étudiera les dossiers les uns après les autres.

Mais attention, les stéréotypes ont la vie dure et cette garantie ne suffira malheureusement pas tout le temps. En effet,  justifier d’une caution locative étudiante publique peut signifier un niveau de ressources assez modeste. Lors de l’analyse du dossier par le propriétaire du logement, celui-ci pourra être tenté par une personne aux ressources plus importantes et ainsi contourner l’objectif principal de cette mesure : ouvrir le logement étudiants en difficultés financières.

Il ne reste plus qu’à attendre la mise en place finale du dispositif afin d’en mesurer les effets réels.

Il n'y a pas de commentaire, mais vous pouvez être le premier



Laisser un commentaire



Contactez-nous

   Obtenir plus d'informations
Investir dans une résidence
Vendre dans une résidence
Archives

Recherche