LMP résidence étudiante

Accueil
LMP résidence étudiante

Le statut LMP (loueur meublé professionnel) est destiné aux particuliers qui perçoivent des revenus importants provenant de la location de biens meublés. Ce régime fiscal concerne bien évidemment les résidences étudiantes mais aussi plus généralement les résidences de services qu’elles soient destinées aux seniors, au tourisme, aux affaires… Ce régime répond aux mêmes règles générales que le LMNP, à quelques nuances près.

A la différence du régime LMNP, pour bénéficier du statut LMP il faut que :

– Les revenus BIC du foyer fiscal soient supérieurs à 23 000 € TTC
– Les revenus BIC doivent représenter plus de 50% des revenus totaux du foyer concerné.

Si ces 2 conditions sont remplies, l’investisseur n’a plus qu’à s’enregistrer au Registre des Commerces et Sociétés pour voir son statut LMP définitivement validé.

Les intérêts de ce statut spécifique sont les mêmes que pour le LMNP :

– A l’image du LMNP, l’amortissement du bien immobilier à hauteur de 80% environ sur 20 ans sera déductible des revenus BIC perçus par l’investisseur en résidence étudiante. Il pourra également déduire les intérêts d’emprunt si le financement a été réalisé par crédit, la taxe foncière et toute autre charge liée à l’investissement (honoraires de notaire, droit d’enregistrement…).
– Récupération de la TVA à l’acquisition du bien dès sa livraison. En cas de revente, dans les vingt premières années l’ex-propriétaire devra rembourser une partie de la TVA au prorata les années écoulées si le nouvel acquéreur ne reprend pas l’activité de loueur meublé et ne conserve pas le bail commercial en cours.

Ceci étant dit, l’atout n°1 du statut LMP est que tout investissement réalisé sous ce statut n’est pas pas soumis à l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF).
De plus, en cas de revente d’un bien immobilier après 5 ans de détention de ce dernier, les plus-values sont entièrement défiscalisées.