Investir en résidence étudiante ou résidence affaire ?

Accueil
Actus
Investir en résidence étudiante ou résidence affaire ?

Différents types de résidences de services

Après être tombé quelque peu en désuétude, le principe de la résidence étudiante s’est imposé ces dernières années comme une solution incontournable dans la vie des étudiants qu’ils soient en universités, grandes écoles, IUT, classes préparatoires, etc. La demande a désormais explosé et l’offre reste inférieure à la demande, les étudiants en manque de logement étant sans cesse plus nombreux. Par conséquent, d’autres types de résidences peuvent être des cibles de choix pour l’investissement comme les résidences d’affaires. En effet, le tourisme d’affaires est une composante importante du tourisme français. Parmi les quelques 15 millions de touristes chaque année, 20% d’entre eux le sont pour les affaires.
Ainsi, alors que la forte demande étudiante est un facteur de dynamisme, le marché des résidences d’affaires peut lui aussi devenir une opportunité d’investissement.

int-investirDifférences à l’investissement entre résidence étudiante et résidence d’affaires

Dans les deux cas, l’investissement semble similaire : un bien immobilier dans une résidence de services avec une surface bien souvent équivalente.

Cependant, un des intérêts de l’investissement en résidence étudiante se situe dans les avantages fiscaux qu’il permet. En effet, le montant de la TVA à l’achat peut être récupéré. De plus, il y a 2 possibilités pour l’investisseur quant à sa fiscalité : soit le régime LMNP classique (amortissement du bien sur 25 ans) permettant de neutraliser l’imposition des loyers perçus, soit le régime LMNP Censi-Bouvard permettant une réduction de 11% sur le montant du bien, étalée sur neuf ans.
En revanche, les choses deviennent plus délicates concernant les résidences d’affaires. En effet, les avantages fiscaux permis par le régime LMNP Censi-Bouvard ne sont pas accessibles concernant une résidence exclusivement réservée à la clientèle dite « d’affaire ». Il faut pour en bénéficier qu’elle fasse partie plus généralement des résidences de tourisme. Par la suite, les modalités de la fiscalité, si elle sont applicables, sont soumises à un barème national allant de 1 à 5. Les résidences non-classées peuvent cependant prétendre au régime LMP, LMNP classique et les spécificités qui en résultent.

Des marchés qui n’ont pas la même dynamique

On voit bien ici que l’avantage concernant la souplesse de l’investissement va aux résidences étudiantes car elles possèdent des conditions d’accès moins strictes aux avantages fiscaux pour l’investisseur.
De plus, on notera également que le marché de la résidence étudiante est plus stable et bénéficie d’une croissance démographique favorable, ce qui est beaucoup moins le cas de la clientèle touristique ou d’affaires et on ne compte plus les investisseurs déçus par ce type de placement, qui se sont laissés séduire par l’annonce d’une rentabilité attractive mais qui ont vite déchanté suite à la faillite ou aux difficultés financières rencontrées par le gestionnaire…

Il n'y a pas de commentaire, mais vous pouvez être le premier



Laisser un commentaire



Contactez-nous

   Obtenir plus d'informations
Investir dans une résidence
Vendre dans une résidence
Archives

Recherche