Investir en résidence étudiante en Duflot, c’est possible ?

Accueil
Actus
Investir en résidence étudiante en Duflot, c’est possible ?

L’investissement en résidence étudiante est soumis à une fiscalité bien particulière qui relève généralement de la location meublée. Mais dans un objectif purement fiscal, est-il possible d’y investir en Duflot ?

Le marché des résidences étudiantes est aujourd’hui en pleine expansion. Le manque de logements adaptés et une demande de plus en plus forte de la parts des étudiants ont fait que les promoteurs se sont positionnés sur le marché des résidences étudiantes et proposent une multitude de programmes partout en France. Particulièrement recherchées par la population étudiante pour leur qualité et la situation géographique souvent idéale à deux pas des campus, les résidences étudiantes offrent de nombreuses prestations de qualité pour assurer le bien-être de leurs résidents. 

Résidence étudiante : le choix entre plusieurs dispositifs fiscaux

 

Un investissement en résidence étudiante permet de choisir entre 4 dispositifs fiscaux différents : le LMNP, le LMP, le Censi-Bouvard ou le dispositif Duflot.

duflot -résidence étudiante

Le LMNP et le LMP sont des dispositifs permettant l’amortissement du bien, généralement à hauteur de 80 % sur une période de 25 ans. La différence entre les deux repose essentiellement sur le volume de revenus tirés des locations, faisant passer l’investisseur d’un statut non-professionnel (LMNP) à un statut professionnel (LMP). Il n’y a en revanche aucune défiscalisation via une réduction d’impôt avec ces deux dispositifs.

Le dispositif Censi-Bouvard est très semblable à ces deux dispositifs, mais possède lui un avantage fiscal consistant à remplacer le système d’amortissement par une réduction d’impôt qui s’élève à 11 % de la valeur du bien sur une période de 9 ans.

Le dispositif Duflot est lui un peu différents des autres, puisqu’en plus d’avoir un avantage fiscal sous la forme d’une réduction d’impôt, le bien ne sera pas géré par un gestionnaire spécifique ce qui entraîne le remplacement du bail commercial par un bail d’habitation standard entre l’investisseur et le locataire directement.

Les caractéristiques du dispositif Duflot

Outre le bail d’habitation classique signé avec le locataire, le dispositif Duflot appliqué aux résidences étudiantes possède de nombreux point à connaître.

Ce dispositif ne concerne tout d’abord que les logements neufs (ou en VEFA) et non-meublés uniquement, à la différence du LMNP par exemple. Le bien doit respecter les normes énergétiques en vigueur afin de pouvoir bénéficier de la réduction d’impôt qui s’élève à 18 % de la valeur du bien sur une période de 9 ans. Il existe une limite d’investissement à 300.000 € par an, avec maximum deux acquisitions en Duflot, ainsi qu’un plafonnement des loyers et des revenus des locataires. La location doit être effective pendant une période minimum de 9 ans.

Enfin dernier point important, le dispositif Duflot ne peut être mis en place dans les résidences proposant des services de type prestations hôtelières ou para-hôtelières. La plupart des résidences étudiantes proposent ce type de services et leur éligibilité au dispositif Duflot est donc très rare. Il peut  quand même être possible, mais il faut alors trouver le programme idoine.

Il n'y a pas de commentaire, mais vous pouvez être le premier



Laisser un commentaire



Contactez-nous

   Obtenir plus d'informations
Investir dans une résidence
Vendre dans une résidence
Archives

Recherche