Face à la pénurie de logements étudiants, la proposition suédoise : les cabanes en bois !

Accueil
Actus
Face à la pénurie de logements étudiants, la proposition suédoise : les cabanes en bois !

La pénurie de logements pour les étudiants, voilà une actualité que nous ressassent les médias à chaque rentrée scolaire. Et pour cause ! La France fait office de mauvais élève dans le monde quant au logement de ses étudiants. Si le CROUS a reçu l’an passé plus d’un million de demandes pour des logements. Seules 165 000 demandes ont pu être validées. Les étudiants à Paris sont les plus mal lotis, un parc de 4 000 chambres étudiantes pour près de 350 000 étudiants boursiers (et 2,4 millions d’étudiants au total).

pénurie logements étudiants -graphHuit ans après le plan Anciaux qui prévoyait l’accélération de constructions de logements étudiants ou leur réhabilitation, l’objectif est loin d’être atteint. Face à la flambée des prix de la location privée, les étudiants font face à un dilemme de taille, la moindre chambre de bonne à Paris pouvant coûter plus de 700€ par mois.

Face à ce constat alarmant, des solutions originales apparaissent comme des effets de mode : le logement inter-générationnel, la colocation, les logements ruraux (en acceptant de s’éloigner de son lieu d’études),  la mode «Tanguy» que l’on n’explique plus, et plus récemment, le conteneur (au Havre, ils prennent l’eau), … La nouvelle trouvaille est suédoise et on la doit à un cabinet d’architectes renommé : Tengbom Architects. Voici venue l’ère de la cabane en bois !

cabane suédoise pour étudiant

Un concept quelque peu archaïque pourront dire certains, un retour aux sources ? Pourtant ces cabanes n’ont rien à voir avec la cabane faite de trois planches et cinq clous au fond de votre jardin. Des lignes élégantes, un espace optimisé, des matériaux nobles (un petit air de maison témoin IKEA, il faut le dire), un confort très correct (coin cuisine, table rabattable, lit en hauteur, coin toilettes/douche…) pour une si petite surface.

Les détracteurs de la chambre de bonne leur reprocheront leur petite taille, 10m2 seulement. Pour autant, sur le papier on est bien loin des clichés de ces habitations parisiennes sous les toits mal isolées, parfois insalubres et en général très mal agencées. Ici les courbes sont rondes, le design prévu pour un maximum de lumière.

Un premier village de cabanes en bois devrait pousser en 2014, un projet à suivre car il se pourrait qu’on ait enfin trouvé une solution pérenne à la pénurie du logement étudiant ! En Suède en tout cas…

Il n'y a pas de commentaire, mais vous pouvez être le premier



Laisser un commentaire



Contactez-nous

   Obtenir plus d'informations
Investir dans une résidence
Vendre dans une résidence
Archives

Recherche