Le développement par l’éducation

Accueil
Actus
Le développement par l’éducation

Le développement par l’éducationLe développement humain correspond à l’élargissement de l’éventail des possibilités offertes à l’homme. C’est ainsi que le Programme des Nations Unies pour le Développement défini la notion de développement. Le dictionnaire d’économie et de sciences sociales précise cette définition en considérant que le développement est un ensemble de changements économiques, sociaux et politiques qui permettent de satisfaire les besoins jugés essentiels dans une société. L’éducation est un enjeux majeur de développement humain c’est également une composante de l’Indicateur de Développement Humain au même titre que le niveau de vie et l’espérance de vie à la naissance.

Afin de mesurer le niveau d’éducation, deux taux sont retenu par le PNUD depuis 2011 : le taux d’alphabétisation et le taux brut de scolarisation.
Le taux d’alphabétisation se calcule avec le nombre de personne sachant lire et écrire divisé par la population totale. Pour calculer le taux brut de scolarisation il faut exprimer le total des inscriptions dans un niveau spécifique d’éducation en pourcentage de la population officiellement scolarisable.

Toute action allant dans le sens de l’amélioration de ces taux est donc une action bénéfique pour le développement.

Qui sont les personnes et les organisations qui travaillent en ce sens ?

L’Organisation des Nations Unis à travers le PNUD est un acteur majeur du développement dans le monde. Il existe un très grand nombre qui œuvre de façon locale régionale ou mondiale comme des associations, des ONG, des fondations ou entre autre des Etats.

L’Etat Français met les moyens pour intervenir en faveur du développement dans le monde entier à travers l’Agence Française du Développement. En 2013, ce sont plus de 7,5 milliards d’euros qui ont été investit dans de nombreux pays dans le but de favoriser le développement des populations. Pour connaître plus en détail les financements leurs formes, leurs montants, leur répartition géographique et leurs impacts vous pouvez vous rendre sur le site internet de l’AFD ou directement sur cette infographie interactive (http://ick.li/RkGFzn).

D’autres acteurs sont bien présents comme par exemple l’organisme de charité canadien CODE qui fait de l’alphabétisation et de l’éducation leur priorité dans le monde entier mais principalement en Afrique. A travers des actions concrètes et en partenariat avec des associations françaises et maliennes, CODE met en place des outils d’apprentissage et d’acquisition de compétences en lecture et en écriture.

Moins connu que ces grandes organisations, la Famille royale du Maroc, à l’image des autres familles royales, a une implication historique dans le développement du Maroc. L’actuel roi du Maroc Mohammed VI est très actif au sein de la Fondation Mohammed V qu’il a créé en 1999. Cette association reconnue d’utilité publique depuis 1999 bénéficie d’un statut consultatif spécial auprès du conseil économique et social de l’Organisation des Nations Unis. La devise de l’association « Tous unis pour les démunis » illustre bien ses différents axes d’intervention :

  • L’humanitaire à travers l’assistance aux victimes de catastrophes naturelles, le soutien alimentaire, l’accueil des marocains résidant à l’étranger et le financement de programmes associatifs.
  • L’assistance des populations en situation précaire grâce à la construction de centres sociaux, de maisons d’étudiants mais aussi de centre formation et d’éducation.
  • Le développement durable passe par l’amélioration des infrastructures de base, l’alphabétisation, l’éducation et formation professionnelle.

Les actions de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, sont diverse mais sont inscrites dans le cadre d’une stratégie programmée intégrant les besoins des populations concernées.

Les actions réalisées sont focalisées sur une priorité principale le soutien à la scolarisation, à la formation et à l’éducation des enfants et des jeunes. En plus, la Fondation encourage aussi les autres acteurs qui partagent ces objectifs, particulièrement les associations et les collectivités locales, par l’octroi d’équipements et de soutiens financiers.

Le développement par l’éducationPar exemple, récemment Sa Majesté le Roi Mohammed VI a inauguré dans la ville d’Afourar un centre de formation pour adulte et spécialement pour la formation des femmes qui, dans cette province rurale, n’ont pas un niveau d’éducation élevé. La construction de ce centre sur un terrain de 1500m2 représente un investissement de 2,5 millions de dirham. Cette inauguration va être suivi d’une autre dans les prochains mois puisque ce centre de formation s’inscrit dans un projet plus vaste au sein de cette région avec des écoles et des résidences étudiantes pour un budget total de près de 5 millions de dirham.

De grands organismes sont impliqués dans le développement au niveau mondial comme des ONG ou l’ONU. Mais c’est grâce à un important maillage local d’associations et de projets qui œuvre concrètement en faveur d’une amélioration de l’accès et de la qualité de l’éducation que le développement humain devient une réalité pour de nombreuses populations dans le monde.

Il n'y a pas de commentaire, mais vous pouvez être le premier



Laisser un commentaire



Contactez-nous

   Obtenir plus d'informations
Investir dans une résidence
Vendre dans une résidence
Archives

Recherche